Accueil

Restitution Journée Infections Nosocomiales 2018

Pour sa 10ème édition, Lyonbiopôle a organisé en collaboration avec la fondation Finovi, la Journée Infections Nosocomiales. L'événement a pu mettre en lumière les avancées scientifiques et les développements technologiques régionaux permettant de favoriser les innovations et de renforcer la lutte contre ces infections.

Cette journée centrée sur l'innovation s'est tenue dans les locaux de Bioaster le 20 novembre 2018 et a réuni près d'une centaine de participants.

Le but principal de l'événement étant de favoriser la R&D collaborative, les différents acteurs académiques, industriels et hospitaliers de la région Auvergne-Rhône-Alpes étaient présents et ont pu échanger et transmettre leurs connaissances sur diverses thématiques et problématiques liées aux infections nosocomiales.

 

Télécharger le livret de la journée

Résumé des interventions et accès aux présentations en téléchargement

INTRODUCTION

Bilan des 10 éditions organisées par Lyonbiopôle et la Fondation FINOVI

Claudia CHAGNEAU, Lyonbiopôle

Depuis 10 ans, Lyonbiopôle et la Fondation Finovi co-organisent chaque année une journée sur la thématique des Infections Nosocomiales réunissant près d’une centaine de participants à chaque édition. Orientée à l’interface du fondamental et de l’appliqué, plus d’une centaine d’intervenants ont apporté leurs expertises académiques, cliniques et industrielles sur les infections bactériennes, fongiques ou virales tout au long de ces 10 années. Les recherches sur la compréhension des mécanismes d’infection et leur épidémiologie et les innovations sur la prévention, le diagnostic et les stratégies thérapeutiques ont ainsi été mises en lumière année après année.

Voir la présentation

Retour sur 10 ans de lutte contre les infections nosocomiales

Philippe VANHEMS, Univ. Lyon 1, HCL, Inserm U1111, CNRS UMR 5308 – CIRI

Les taux d’infections nosocomiales ont diminué depuis plusieurs années mais il semble qu’un taux de prévalence « planché » d’environ 5-6% soient atteint en France.  On observe une augmentation des taux d’infection pour certains types de chirurgie, ainsi qu’une réduction modeste en réanimation selon les données d‘incidence.

Les projets et objectifs de FINOVI en terme de recherche dans le champ des infections nosocomiales recouvrent l‘ensembles des agendas de recherche de plusieurs sociétés savantes, ce qui confirme la pertinence des actions entreprises.

Voir la présentation

Global Point Prevalence Survey : antibiotiques et infections liés aux soins

Inès PAUWELS, Laboratoire de Microbiologie Médicale, Université d’Anvers

The Global Point Prevalence Survey on Antimicrobial Consumption and Resistance (Global-PPS) coordinates surveillance of antimicrobial prescribing and resistance in hospitalized patients worldwide. It provides hospitals with a tool to measure their antimicrobial prescribing and is instrumental in planning and supporting stewardship interventions. Currently, the Global-PPS network includes around 1000 hospitals in 96 countries, representing a range of resource and geographical settings. General results as well as results focused on healthcare associated infections for 2015 and 2017 were presented.

Voir la présentation

DACCAR, Projet collaboratif BIOASTER-DaVolterra : développement d’un nouveau produit pour combattre l’émergence de la résistance et la dysbiose causées par les β-lactamines

Frédérique SABLIER-GALLIS, Da Volterra

As resistance increases (WHO report 2018) especially in last line antibiotics such as carbapenems, Bioaster and Da Volterra collaborated on developing a product specially designed to minimize nosocomial infections burden, maintain effectiveness of antibiotics and reducing spread of antibiotic resistance. The DACCAR enzyme is a novel and innovative colon-delivered carbapenemase enzyme able to hydrolyse β-lactam antibiotic residues in the gut (including carbapenems). The DACCAR enzyme was developed by site-directed mutagenesis from a naturally-occurring bacterial enzyme. It was optimized to achieve, under human intestinal conditions, effective degradation of all β-lactam antibiotics used in clinical practice, including carbapenems. By preventing β-lactam residues from disrupting the intestinal microbiota, the DACCAR enzyme aims to prevent dysbiosis and in particular emergence of resistance to carbapenems.

CO-INFECTIONS

Epidémiologie des co-infections nosocomiales à l’hôpital

Caroline LANDELLE, Université Grenoble-Alpes-CHU Grenoble-Alpes, CNRS UMR 5525

La co-infection se définie par l’infection simultanée d’un hôte par plusieurs agents pathogènes. Il peut s’agir de bactéries, virus, pathogènes fongiques, mais également d’espèces bactériennes différentes ou de souches différentes de la même espèce. A l’heure actuelle, l’importance de la co-infection dans les infections de type site opératoire ou pneumopathie nosocomiale de réanimation n’est pas connue. Soit les données n’ont pas été recueillies, soit elles n’ont pas été analysées en ce sens. La méthode diagnostic mais également le moment du diagnostic (différence avec la surinfection) semblent avoir une influence majeure dans l’épidémiologie des co-infections nosocomiales. Les rares études disponibles ayant évalué les conséquences des co-infections par rapport aux infections monomicrobiennes semblent mettre en évidence une augmentation de la mortalité. Beaucoup de questions restent en suspens et l’analyse des co-infections nosocomiales laisse entrevoir de nombreuses opportunités de recherche.

Voir la présentation

Interactions bactériennes entre S. aureus et P. aeruginosa dans un contexte de co-infection pulmonaire chez les patients atteints de mucoviscidose

Karen MOREAU, Université Lyon 1, Inserm U1111, CNRS UMR 5308-CIRI

La coinfection par les deux pathogènes majeurs S. aureus et P. aeruginosa est une situation fréquente chez les patients atteints de mucoviscidose. Par des approches de transcriptomique et des tests phénotypiques, nous montrons qu’au-delà de la relation de compétition bien connue entre ces deux bactéries, une situation de coopération bactérienne se met en place dans 50% des cas et induit une modification du métabolisme énergétique et une augmentation de la résistance aux antibiotiques. Cette coopération pourrait favoriser la persistance de l’infection.

OUTILS DE DIAGNOSTIC

Problématique du diagnostic des infections en milieu confiné dans le spatial

Lucie CAMPAGNOLO, MEDES

Voir la présentation

Epidémie d’infections associées aux soins : apports du diagnostic syndromique

Thomas BENET, bioMérieux L’approche diagnostique syndromique par recherche élargie des pathogènes viraux, bactériens, parasitaires ou de marqueurs de résistance depuis le site supposé de l’infection permet de réduire le délai d’identification de la cause de l’infection, facilitant la prise en charge du patient. Dans le cadre des épidémies d’infections associées aux soins (IAS), le diagnostic syndromique peut permettre une identification plus rapide et efficiente du pathogène responsable d’épidémie d’IAS et ainsi faciliter le contrôle de l’épidémie par un renforcement de la pertinence des mesures d’hygiène et de gestion des antibiotiques. L’approche syndromique peut aussi permettre d’identifier les pathogènes émergents à risque nosocomial dont le MERS CoV, les entérobactéries productrices de carbapénémase ou Ebola virus.

Voir la présentation

Test rapide et multiplexé pour l’identification et la caractérisation des résistances de pathogènes

Benjamin CORGIER, AXO Science

VISION SHS SUR LES INFECTIONS NOSOCOMIALES

Etude des comportements dans la lutte contre les infections nosocomiales et la résistance aux antibiotiques

Claire HARPET, Université Jean Moulin Lyon 3

Les représentations (individuelles et collectives) constituent la matière première sur laquelle travaille l’anthropologue. Elles sont à la source des comportements sociaux, des règles de conduite, des valeurs positives ou négatives attachées par le contenu à la logique d’une culture. Si les sciences médicales s’attachent à rechercher et à contenir les causes pathogènes des infections liées aux soins et des résistances bactériennes, les sciences humaines et sociales, et en particulier l’anthropologie, analysent les formes de résistances sociales et culturelles pour comprendre et aider à la résolution de ces phénomènes complexes. Dans le champ de l’antibiorésistance, il s’agit de rechercher des corrélations entre des pratiques et des représentations sociales et l’augmentation observée des résistances bactériennes.

Voir la présentation

INFECTIONS FONGIQUES

Risques Aspergillaire et environnement

Sophie LOEFFERT, Laboratoire ANIOS

En 2015, un pavillon de 6000 m2 (60 lits) de l’Hôpital Edouard Herriot à Lyon, a été entièrement déconstruit sans arrêt des activités de soins. Les objectifs de cette étude ont été de déterminer la diversité génétique d’Aspergillus fumigatus (AF), d’évaluer les liens pouvant exister entre les souches cliniques et environnementales collectées. Durant 11 mois, une surveillance environnementale de la charge fongique et une surveillance épidémiologique des cas d’aspergillose invasive (AI) (critères EORTC) ont été réalisées.

Voir la présentation

Targeting epigenetic BET proteins to develop new antifungal drugs

Jérôme GOVIN, INSERM, Université Grenoble-Alpes, Inserm U1209, CNRS UMR 5309

Opportunistic fungal infections are a major cause of morbidity and mortality in hospitalized immunocompromised individuals. Invasive fungal infections are treated by targeting cell membrane integrity, nucleic acids or the cell wall. The emergence of drug resistance in many strains and the toxicity and high cost of the limited repertoire of available drugs indicates that there is an urgent need for novel therapeutic agents.

Bromodomain and Extra-Terminal (BET) proteins are chromatin-associated factors that regulate gene transcription and chromatin organization. BET proteins recognize chromatin through their two bromodomains (BDs). BET BDs are readily druggable and efforts by both academic groups and biopharmaceutical companies have led to the discovery of several potent and selective human BET BD inhibitors, which are currently under clinical evaluation for the treatment of various cancers and other non-infectious diseases.

We recently showed that the BET protein Bdf1 is essential in Candida albicans and that mutations inactivating its two BDs result in a loss of viability in vitro and decreased virulence in mice. Furthermore, we identified small-molecule compounds that inhibit C. albicans Bdf1 with high selectivity over human BDs. These findings establish BET inhibition as a promising antifungal therapeutic strategy and identify Bdf1 as an antifungal drug target.

Voir la présentation

VACCINS ET INFECTIONS NOSOCOMIALES

Etat de l’art des approches vaccinales en développement pour lutter conte les infections nosocomiales

Elizabeth BOTELHO-NEVERS, CHU de Saint-Etienne

Les infections associées aux soins sont un problème majeur de Santé Publique. Par ailleurs l’antibiorésistance rajoute de la difficulté à la prise en charge de ces infections. L’immunisation active et passive font partie des stratégies prometteuses de prise en charge pour ces infections. Pour les infections telles que celles à Clostridium difficile ; Staphylococcus aureus, Escherichia coli et Pseudomonas aeruginosa, l’état de l’art concernant l’immunité passive et active est fait, concernant les phases de développement clinique chez l’homme.

Si des stratégies de ce type sont là ou proches, toutes les autres mesures existantes pour prévenir ces infections ne doivent pas être oubliées. L’acceptabilité de ces stratégies doit également être étudiée.

Voir la présentation

Antigène intracellulaire conservé pour l’amélioration de la couverture vaccinale de la grippe saisonnière

Alexandre LE VERT, OSIVAX

La grippe tue tous les ans 500 à 600.000 personnes, et entraîne 10 fois plus d’hospitalisations où la maladie, transmise par les patients ou par les personnels soignants, est un facteur aggravant pour les patients les plus faibles.

  • OSIVAX est une société de biotechnologie basée à Lyon (France), qui développe des vaccins et des immunothérapies grâce à sa plateforme technologique oligoDOM®.
  • Le premier candidat vaccin d’OSIVAX est un vaccin universel contre la grippe actuellement en phase I d’essai clinique. L’objectif de l’entreprise est de licencier ce vaccin à horizon 2022, pour une utilisation chez les patients de plus de 65 ans (pour lesquels l’efficacité des vaccins actuels est inférieure à 30%).

Voir la présentation

KEYNOTE FINALE

European Joint Action on Antimicrobial Resistance and Healthcare-Associated Infections

Christian BRUN-BUISSON, Ministère des Solidarités et de la santé

L’action conjointe européenne sur l’antibiorésistance (AMR) et les infections associées aux soins (IAS) ou EU-JAMRAI vise à favoriser la coopération entre états membres et aider à implémenter dans les pays européens les recommandations et meilleures pratiques dans le domaine afin de limiter la fréquence et l’impact de l’AMR et des IAS. Lancée en septembre 2017 pour 3 ans, elle est coordonnée par la France via l’Inserm (Pr MC Ploy, CHU Limoges) avec l’appui du Ministère des Solidarités et de la Santé. Les résultats obtenus sur la première année, qui concernent l’état des lieux en Europe, sont présentés.

Voir la présentation

Interviews vidéos des participants et acteurs de la journée

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus... Fermer