Accueil

ASSET

Action plan on Science in Society related issues in Epidemics and Total pandemics

 

 

 

 

Depuis 2014, Lyonbiopôle est partenaire du projet européen ASSET dont l’objectif est de définir une stratégie participative innovante de préparation aux épidémies et pandémies. Le consortium réunit des expériences et des connaissances complémentaires pour répondre aux défis scientifiques et sociétaux soulevés par les épidémies et la gestion de crise associée. 

 

Ce projet européen s’étend sur une durée de quatre ans, de 2014 à 2017, et rassemble des experts de diverses formations : en santé publique, en recherche vaccinale et épidémiologique, en sciences politiques et sociales, en droit et éthique, en études de genre ou encore en sciences de la communication et des médias. L’objectif du projet est de développer une approche participative, intégrée et transdisciplinaire de réaction aux épidémies et pandémies. Lyonbiopôle est investi dans plusieurs tâches du projet.

 

En 2015, le consortium du projet a réalisé un état de l'art de la recherche et de l'innovation sur les pandémies, leur environnement opérationnel et réglementaire ainsi que leurs conséquences sociétales. L'objectif est d'établir une base de connaissances qui se décline à travers les sujets suivants :

 

  • La gouvernance des épidémies de grippe en Europe (notamment H1N1) ;
  • Les questions scientifiques en suspens liées aux épidémies de grippe ;
  • Les approches de démocratie participative entre la recherche sur les épidémies et les institutions décisionnaires de tout niveau ;
  • Les aspects éthiques, légaux et sociétaux dans les pandémies ;
  • La problématique du genre dans les pandémies ;
  • Le risque des épidémies provoquées intentionnellement.

 

En 2016, Lyonbiopôle a contribué à la réalisation d'une consultation citoyenne à l'échelon européen visant à impliquer les citoyens dans la conception d’un plan de préparation et de réaction à une épidémie. Cette consultation a rassemblé une cinquantaine de participants dans chacun des huit pays concernés par le projet ASSET  (Bulgarie, Danemark, France, Irlande, Italie, Norvège, Suisse, Roumanie) et a donné lieu à la publication d'un rapport politique, présenté devant le Parlement européen en avril 2017.

 

En résumé, les résultats des huit consultations citoyennes du projet ASSET montrent que les citoyens européens sont enclins à suivre les instructions données par les autorités publiques de santé. En situation d’urgence, les citoyens se disent même favorables à faire prévaloir l’intérêt commun sur leurs droits individuels. En retour, ils ont insisté sur le fait que la communication en provenance des autorités publiques de santé se devait d’être transparente et honnête. Les citoyens refusent d’être tenus à l’écart des réalités de la situation d’urgence ; au contraire, ils souhaitent connaître les incertitudes et les risques. Les participants à cette journée de consultation encouragent également les médecins généralistes et les autorités publiques à être davantage présents sur les réseaux sociaux, ainsi qu’à accroître le dialogue avec leurs patients et les citoyens en général. Le grand public désire une information claire et mise à jour sur la vaccination, sur ses effets sur la grossesse par exemple, et estime que le renforcement du dialogue et de la communication pourront restaurer la confiance entre les autorités publiques et les citoyens. Enfin, ces derniers ont exprimé leur souhait de bénéficier d’opportunités pour faire entendre leur voix dans la mise en œuvre de politiques et d’actions collectives en cas d’épidémie. A cette fin, la méthode utilisée lors des consultations ASSET présente une stratégie intégrée et participative.

 

Les six recommandations politiques issues de la consultation citoyenne du projet ASSET sont associées à des champs d’actions spécifiques :

 

1. Confiance en l’information
Les médecins généralistes devraient être formés pour s’adapter aux changements de la société et les responsables politiques devraient être plus visibles et présents sur internet, étant donné son utilisation de plus en plus fréquente.
2. Communication du risque
Construire une communication du risque transparente et claire pour restaurer la confiance des citoyens envers les gouvernements.
3. Grossesse et vaccination
Mettre à jour, clarifier et uniformiser l’information disponible sur la vaccination contre la grippe pour les femmes enceintes.
4. Ethique
Dans le cas d’une situation d’urgence, l’intérêt commun devrait prévaloir sur les droits individuels.
5. Voix des citoyens
Les citoyens estiment que l’honnêteté et la transparence peuvent renforcer leur confiance envers les pouvoirs politiques (peu importe la gravité de la situation), et qu’il est de leur droit de connaître et comprendre la situation exacte.
6. Enseignements tirés de la consultation citoyenne
Les autorités de santé publique devraient consacrer plus de ressources pour impliquer les citoyens aux politiques de préparation et de réaction aux épidémies.

 

Lien vers les résultats de la consultation citoyenne (EN), (FR à venir)

 

Ces deux dernières années ont également été consacrées à l’application du Plan Stratégique. Ainsi, plusieurs instruments ont été créés afin d'anticiper et gérer les épidémies tout en intégrant l'ensemble des aspects pré-cités :

 

  • Une feuille de route pour l'intégration de la société civile ;
  • Un guide pratique des actions à mener ;
  • Une tool-box.

 

Chaque semestre, Lyonbiopole a coordonné la rédaction de la newsletter du projet (retrouvez les en haut à droite).

 

 Retrouvez tous les documents sur le site du projet ASSET.

 

Prochains évènements

 

  • Evénement final du projet à Rome en octobre 2017

 

 

 

 

 

 

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus... Fermer