Accueil   Appels à projets   Appel à projets Flash COVID-19

Appel à projets Flash COVID-19

L’ANR lance un appel à projets avec un processus accéléré d’évaluation et de sélection sur COVID-19 (coronavirus disease 2019) responsable d’une épidémie ayant débuté fin 2019 et provoquée par l’agent pathogène coronavirus SAR-CoV-2. Doté d’un budget initial de 3 M€ et ciblé sur quatre priorités identifiées par l’OMS, cet appel Flash vise à soutenir rapidement les communautés scientifiques mobilisées sur le COVID-19.

Les grandes lignes de l'appel à projets

Type de l'appel : Collaboratif & individuel

Porteur(s) de projet : Académique, Clinique, ETI, Grand groupe, PME

Date d'ouverture : 6 Mars 2020

Date de clôture : 23 Mars 2020

Dimension : France

Financement :

Appel d'offre thématisé

Thématique(s) médicale(s) : Maladies infectieuses - Infectiologie, Santé humaine

Secteur(s) industriel(s) : Diagnostic in vitro, Médicaments et vaccin à usage humain ou animal

Montant du projet : inférieur à 200 (montant de l'aide)k€

Le 31 décembre 2019, les premiers cas suspects de patients atteints d’une pneumonie d'étiologie inconnue sont signalés dans la ville de Wuhan, en Chine (environ 11 millions d’habitants). Le foyer initial serait lié au marché de Huanan Seafood, vendant du poisson et des fruits de mer mais aussi d’autres animaux vivants et morts. Ainsi, l’hypothèse d’une zoonose avec un réservoir d’origine animale a été émise dès le début de l’épidémie. Le cluster initial de Wuhan comptait 41 patients, confirmés par un test PCR spécifique.

 

L’agent pathogène est un nouveau coronavirus, appelé SARS-CoV-2. Sa découverte est annoncée officiellement le 7 janvier 2020 par les autorités sanitaires chinoises et l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Deux jours plus tard, le 9 janvier 2020, un premier décès est signalé par les autorités chinoises. La transmission interhumaine du virus est officiellement confirmée par l’OMS le 23 janvier 2020.

 

La situation épidémiologique peut être suivie en permanence sur le site de Santé Publique France :

https://www.santepubliquefrance.fr

Le 30 janvier 2020, le Comité d’urgence du Règlement Sanitaire International (RSI), convoqué à nouveau à la demande du Directeur Général de l’OMS, a déclaré que cette épidémie constituait une urgence de santé publique de portée internationale.

 

Le 12 et 13 février 2020, des experts internationaux dans le domaine de la santé se sont réunis au siège de l’OMS à Genève pour évaluer le niveau actuel des connaissances sur la nouvelle maladie à coronavirus 2019 (COVID-2019), repérer les lacunes et définir des priorités de recherche immédiates.

 

Ce forum, d’une durée de deux jours, a été organisé en collaboration avec le GLOPID-R (Global Research Collaboration for Infectious Disease Preparedness). Ils ont abordé tous les aspects de la flambée et les moyens de la maîtriser, dont :

  • l’histoire naturelle et le mode de transmission du virus, ainsi que le diagnostic de l’infection ;
  • les travaux de recherche sur l’animal et l’environnement portant sur l’origine du virus, y compris les mesures de prise en charge à l’interface homme-animal ;
  • les études épidémiologiques ;
  • la caractérisation clinique et la prise en charge de la maladie causée par le virus ;
  • la lutte contre l’infection, y compris les meilleurs moyens de protéger les agents de santé ;
  • la recherche-développement de traitements et vaccins candidats ;
  • les considérations d’éthique relatives à la recherche ; et
  • la prise en compte des sciences sociales dans la riposte à la flambée. 

 

Mobilisation en France

Le 10 février 2020, le MESRI et le MSS ont annoncé 500 k€ de financements d’amorçage pour REACTing afin de soutenir les équipes de recherche mobilisées sur COVID-19. REACTing (REsearch and ACTion targeting emerging infectious diseases), lancé par l’Inserm en 2013 sous l’égide d’AVIESAN, est un consortium multidisciplinaire rassemblant des équipes et laboratoires d’excellence des partenaires français (Inserm, IRD, Institut Pasteur, CEA, CNRS, CIRAD…). Sa mission est de préparer, d’accélérer et de coordonner la recherche sur les maladies infectieuses émergentes pour prévenir et lutter contre les épidémies. Pour compléter cette première enveloppe, l’ANR lance un appel à projets flash,1 qui sera doté d’un budget prévisionnel initial de 3 millions d’euros pour soutenir rapidement les communautés scientifiques mobilisées sur le COVID-19.

 

OBJECTIFS DE L’APPEL A PROJETS

Parmi les priorités identifiées par l’OMS, le présent appel vise principalement les thématiques suivantes :

  • Études épidémiologiques et translationnelles
    • Histoire naturelle de la maladie (y compris les facteurs anthropiques) et le mode de transmission du virus
    • Diagnostic de l’infection, du portage asymptomatique, de l’évolution de la réponse immune
    • Caractérisation clinique et prise en charge
    • Modèles numériques prédictifs et rétrospectifs
  • Physiopathogénie de la maladie (interactions virus-hôte et réponse immune)
    • Développement de modèles animaux et cellulaires
    • Cibles thérapeutiques et modèles d’évaluation de candidats médicaments (n’incluant pas les vaccins)
  • Mesures de prévention et de contrôle de l’infection en milieu de soins (y compris les meilleurs moyens de protéger les agents de santé) et en milieux communautaires
    • Vulnérabilité et résilience des personnes, des collectifs et des organisations
    • Conditions d’efficience et conditions réelles de mise en oeuvre des actions d’information, de prévention, de soin et de lutte
    • Evaluation et modélisation de l’impact épidémiologique, économique et financier de l’épidémie et des mesures de prévention et de contrôle
  • Éthique - Sciences humaines et sociales associées à la réponse
    • Enjeux géopolitiques
    • Ethique de la recherche et du soin et droits humains
    • Représentations, perceptions, attitudes, comportements relatifs à l’épidémie
    • Organisation des soins, politique de santé et acceptabilité des décisions 

 

Les projets déposés devront cibler l’acquisition de connaissances avec un impact potentiel attendu dans les 18 mois suivant le financement.

Compte-tenu du caractère accéléré de l’appel (appel Flash), une proposition est enregistrée par un coordinateur ou une coordinatrice scientifique qui dépose au nom d’un groupe, d’une équipe ou consortium. Lorsque la proposition est sélectionnée pour financement, l’ANR contractualise avec son établissement (personne morale) et non avec le coordinateur ou la coordinatrice scientifique (personne physique). Le coordinateur ou la coordinatrice scientifique doit donc s’assurer avant le dépôt de la proposition de l’engagement de son établissement à valider la proposition qui sera, le cas échéant, financée au nom de l’établissement bénéficiaire.

L’ANR entretient depuis 2012 un partenariat étroit avec le ministère chargé de la santé, notamment pour assurer l’interface de la recherche fondamentale avec la recherche clinique. Dans ce contexte, et dans le cadre de cet appel Flash COVID-19, l’ANR et le ministère chargé de la santé échangeront le cas échéant les projets déposés dans le cadre de leurs appels respectifs pour qu'ils soient traités par le guichet le plus approprié. Dans ce cas, les porteurs de projets seront avertis de ce transfert par l’ANR ou le ministère chargé de la santé.

Instrument de financement spécifique de l’ANR, l’appel Flash s’appuie sur un dispositif accéléré qui permet de financer des recherches nécessitant l'acquisition d'informations et de données rares et permettant la production résultats scientifiques inédits en lien avec un évènement dont l'ampleur et la rareté sont exceptionnelles. La sélection et le financement sont réalisés dans un délai court, sans déroger aux principes d’évaluation par les pairs.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies et la collecte de vos données et informations personnelles par Lyonbiopôle, dans les finalités de mesurer le trafic sur le site Web, de fournir des statistiques et de vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérets. Pour exercer vos droits d'accès, de rectification, d'opposition, de suppression et de portabilité, conformément au règlement général sur la protection des données (UE n°2016/679), vous etes informés que vous pouvez envoyer votre demande à dpo@lyonbiopole.com. Plus de détails sont disponibles en cliquant ici J'accepte