Accueil   Agenda - News   Toutes les news Le premier modèle au monde de peau humaine immunisée produit par bioimpression 3D permet le développement d’un traitement innovant cicatrisant au plasma froid de brûlures sévères infectées.

Le premier modèle au monde de peau humaine immunisée produit par bioimpression 3D permet le développement d’un traitement innovant cicatrisant au plasma froid de brûlures sévères infectées.

 

 

  • Dans le cadre d’une collaboration entre l’Institut de Recherche Biomédicale des Armées, CTIBIOTECH™, l’École Polytechnique, et l’Institut Pasteur : les peaux humaines immunisées CTISkin™, produites par bioimpression 3D, permettent le développement d’un traitement innovant pour la prise en charge des brûlures infectées.

 

  • Le consortium NOVOPLASM est le premier au monde à développer la technologie des plasmas froids pour la prise en charge des brûlures infectées et à la cicatrisation des greffes cutanées.

 

  • Ces innovations favorisant les processus de cicatrisation et de réparation tissulaire seront présentées au Forum Innovation Défense 2021 du Ministère des Armées de la République Française du 25 au 27 novembre 2021, à Paris.



Les brûlures sont une question de santé publique majeure et la quatrième cause de traumatismes les plus fréquents dans le monde. L’Organisation Mondiale de la Santé estime que chaque jour près de 30 000 personnes sont victimes de brûlures nécessitant des soins médicaux soient 11 millions par an à travers le monde. Près de 5 milliards de personnes n'ont pas accès à la prise en charge médicale des brûlures aiguës causées par des feux, des accidents chimiques et industriels ou encore des conflits armés,
entrainant mortalité mais également handicaps, défigurations à vie, parfois pauvreté et isolement social.

 


Le consortium de recherche NOVOPLASM est une collaboration entre l’École Polytechnique, l’Institut de Recherche Biomédicale des Armées et l’Institut Pasteur et CTIBIOTECH™ afin de développer un traitement innovant basé sur les plasmas froids pour améliorer la prise en charge des infections cutanées dans les brûlures sévères, tout en favorisant les processus de cicatrisation et de réparation tissulaire. Le dispositif médical final sera utilisable soit en milieu hospitalier, soit dans un centre de traitement spécialisé dans les brûlures.



Lire le communiqué de presse