Accueil   Agenda - News   Toutes les news GeNeuro présente des données sur le rôle des rétrovirus endogènes humains dans le diabète de type 1

GeNeuro présente des données sur le rôle des rétrovirus endogènes humains dans le diabète de type 1

  • Données présentées suggèrant que la protéine pathogène d’enveloppe (Env) du HERV-W pourrait être un facteur causal du diabète de type 1
  • Expression significative de la protéine pathogène HERV-W-Env, trouvée dans le pancréas de plus de 50% des patients atteints de diabète de type 1
  • GNbAC1, anticorps monoclonal humanisé ciblant la protéine HERV-W-Env, actuellement en étude de phase II dans le diabète de type 1

 

 

 

Genève, Suisse, le 12 juin 2017 – 7h30 CEST — GeNeuro S.A. (Euronext Paris : CH0308403085 – GNRO), société biopharmaceutique qui développe de nouveaux traitements contre les maladies autoimmunes, telles que la sclérose en plaques ou le diabète de type 1, annonce aujourd’hui des données appuyant le lien entre rétrovirus endogènes humains (HERV) et le diabète de type 1 (DT1).

 

Les données ont été présentées lors des 77es sessions scientifiques de l’American Diabetes Association à San Diego, aux États-Unis, du 9 au 13 juin 2017. Les HERV sont des éléments génétiques proviraux ancestraux, dont on estime actuellement qu’ils représentent 8% du génome humain. La plupart des HERV sont réprimés, toutefois, chez certains individus sensibles en conditions pathologiques, ils pourraient être transactivés et les protéines virales qui en résultent semblent jouer un rôle causal dans plusieurs maladies auto-immunes et neurodégénératives.

 

Lire le communiqué de presse

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus... Fermer